EN DÉCOUVRIR PLUS
TOUS NOS MODÈLES
HYBRIDE
Grecale
Ghibli
Levante
Quattroporte
MC20
MC20 Cielo
Fuoriserie
Special Series
Notre histoire
Nos valeurs
Histoires d audace
Expériences
Nos partenaires
Héritage
Fuoriserie
Maserati Store
Maserati Tridente App
Maserati Connect
Maserati Classiche
Financement
Occasions certifiées
Service et Assistance
Pièces et accessoires
Maserati Club
Maserati Driving Experience
Visite guidée de nos ateliers
Ermenegildo Zegna
Shell
Sonus Faber
Tidal
Laurent-Perrier
Programme de maintenance
Extension de garantie
Service de voiturier et véhicule de courtoisie
Assistance routière
Service client
Guides et documentation
Accessoires
Roues complètes
Pièces et Fluides d Origine
KV-intro-DESERTO-03_1280x1280 KV-intro-DESERTO-03

Le frisson de l’exploration

HISTOIRES D’AUDACE

Voyager n’est pas seulement se mouvoir dans l’espace, c’est aussi circuler dans le temps.

Nous nous déplaçons pour aller plus loin, pour atteindre un endroit et un moment différents : un avenir que nous désirons ardemment.

 Cet avenir peut se cacher partout, même dans le sable d’un désert, comme les grains d’un sablier sur le point de tomber.

Une quête qui suscite une émotion particulière : le frisson de l’exploration.

Le temps n’attend personne, commençons le dernier épisode des Histoires d’audace Maserati...

LE LIEU, LES PERSONNAGES, LE VOYAGE

LE LIEU, LES PERSONNAGES, LE VOYAGE

On dit que la nuit, le vent balaie le désert, on dit que le matin, tout semble différent. Seuls ceux qui le savent parviennent à se trouver, les autres naviguent au milieu d’une mer de sable de possibilités.

Le frisson de l’exploration

Le lieu, les personnages, le voyage.
KV-intro-DESERTO-03 KV-intro-DESERTO

On dit que la nuit, le vent balaie le désert, on dit que le matin, tout semble différent. Seuls ceux qui le savent parviennent à se trouver, les autres naviguent au milieu d’une mer de sable de possibilités.

Nous tournons le dos à la ville et les lumières diffuses de la cathédrale technologique qui s’étend sur des kilomètres carrés deviennent progressivement linéaires comme un filet de fumée, disposées en fuseau pour éclairer la route qui mène au désert. À présent, tout le reste n’est que nuit et obscurité. 

 La route qui s’ouvre devant nous est à peine reconnaissable. Ses lignes sont floues, étirées sous des strates de sable si fines qu’elles touchent les roues et la carrosserie comme si c’était de la poussière.

Il est temps de quitter l’asphalte, le noir du goudron et les routes que nous avons déjà parcourues. Nous tournons à droite pour prendre un autre itinéraire, au milieu des dunes et des arbustes aux allures de chorégraphies d'un monde possible, une trace dans la densité variable de l'obscurité. Nous parcourons environ un kilomètre vers le cœur de la nuit et du désert, jusqu’à ce que la route se termine. Le monde n’est plus devant nous, il est autour de nous.

Maserati-0232
Maserati-0380
Maserati-1201
Maserati-0232

LA VOITURE

LA VOITURE

Pour voyager dans le désert, la pression des pneus doit être réduite et nous devons nous arrêter. Le conducteur sort de la voiture et à l’aide d’un manomètre portable, chasse l’air dans un bruit qui seul révèle sa présence avant de se dissoudre dans le vent.

Le frisson de l’exploration

La voiture.
KV-intro-DESERTO-03 KV-intro-DESERTO

Pour voyager dans le désert, la pression des pneus doit être réduite et nous devons nous arrêter. Le conducteur sort de la voiture et à l’aide d’un manomètre portable, chasse l’air dans un bruit qui seul révèle sa présence avant de se dissoudre dans le vent. Un bar de pression pour les quatre pneus. C’est l’unique moyen de donner aux 330 chevaux du Levante GT Hybrid l’adhérence dont il a besoin pour se libérer sans être noyé par sa propre puissance. Pendant ce temps, une faible lumière commence à dessiner une ligne reconnaissable qui donne forme à l’obscurité. C’est l’aube, le profil mouvant d’un désert qui s’ouvre sur des kilomètres devant nous et que nous nous apprêtons à traverser.

Maserati-0070
Maserati-0524
Maserati-1385
Maserati-0070

LE DÉFI

LE DÉFI

Observé distraitement, le désert peut sembler être la fin d’un processus millénaire. Des résidus de roches cosmiques, démembrés par le temps et par l’érosion d’une chaîne infinie d’instants, qui deviennent de plus en plus petits et sont à la merci du vent qui soulève les grains vers le ciel.

Le frisson de l’exploration

Le défi.
KV-intro-DESERTO-03 KV-intro-DESERTO

Observé distraitement, le désert peut sembler être la fin d’un processus millénaire. Des résidus de roches cosmiques, démembrés par le temps et par l’érosion d’une chaîne infinie d’instants, qui deviennent de plus en plus petits et sont à la merci du vent qui soulève les grains vers le ciel. L’orogenèse arrive à la stase, la beauté élégante et dangereuse de ce qui arrive à sa fin.

Mais ce matin, le désert semble différent. Il doit en être ainsi. C’est un royaume de possibilités, de potentiel, un avenir et non un passé, fait de milliers de combinaisons possibles de grains déplacés par le vent ou par la main de l’homme, en quelque chose de nouveau. Une mer de sable entropique qui attend un geste, une entrée, une poussée pour se réarranger en un dessin riche de sens, de géométrie et de beauté.

Le Levante Hybrid ne craint pas les dix ou quinze mètres de dénivelé que les dunes offrent de manière imprévisible ici et là. Dans des tons de bleu sur ocre, le moteur semble vivant, grondant, comme un athlète en plein effort, comme un animal qui aplanit les difficultés de la nature avant de les surmonter. De l’intérieur, toutefois, l’impression est celle d’un paquebot. Il roule et pique sur des courbes douces et infinies, et c’est au sommet d’une dune que j’ai envie de regarder en arrière.

Le soleil se lève maintenant et sa lumière horizontale traverse le sable que soulèvent les roues arrière. Voici le motif, une spirale dorée qui s’élève du sable et passe par les cercles, et je vois des formes qui sont de la beauté pure, une maîtrise calligraphique comme celle du pays qui nous accueille. À cet instant, des milliers de particules en suspension semblent avoir trouvé leur place exacte, une nouvelle harmonie. Un mandala de beauté et de puissance.

Je saisis cette image avant qu’elle ne s’estompe un instant plus tard. Elle donnera un sens. Je regarde à nouveau devant moi, et sur la ligne d’horizon je vois un dôme sombre et arrondi émerger. Il se lève lentement et si le soleil n’était pas à présent une sphère dans le ciel, je penserais à une autre étoile saluant le monde.

Plus à l’est, un autre dôme émerge et ils s’élèvent ensemble lentement, ils atteignent le soleil et le masquent comme une éclipse de technologie et d’hélium. Deux montgolfières jouent avec la puissance du cosmos et notre Levante. Tout semble tourner, progresser dans une direction, décrivant des orbitales parfaites. 

 Ici, dans le monde, ce matin, il n’y a que la pleine force de la nature et deux façons de traverser l’espace. Une danse technologique au-dessus de la ligne courbe de la Terre, qui à son tour se réveille et paraît jeune, belle, immaculée.

Maserati-12951
Maserati-1801
Maserati-1917
Maserati-1917

LE RETOUR

LE RETOUR

Le retour vers la ville est semblable au voyage du héros. Il y avait l’ancien monde puis un défi à relever, le plus difficile possible. Un défi qui, tout comme le désert, est semé d’embuches, de lieux obscurs, de sables qui peuvent vous engloutir.

Le frisson de l’exploration

Le retour.
KV-intro-DESERTO-03 KV-intro-DESERTO

Le retour vers la ville est semblable au voyage du héros. Il y avait l’ancien monde puis un défi à relever, le plus difficile possible. Un défi qui, tout comme le désert, est semé d’embuches, de lieux obscurs, de sables qui peuvent vous engloutir. Désormais le défi est entièrement humain, mais conduit pour le monde, pour l’avenir. 

 Le chemin du retour est tracé. Le vent l’a balayé et nous pouvons maintenant voir l’avenir. Il est fait des mêmes choses qui accompagnent tout commencement : l’air, l’eau, la terre, le feu. Mais ces éléments fondamentaux sont passés par l’homme, qui les a d’abord exploités et entreprend désormais de les soutenir. C’est la compréhension, le début d’une ère nouvelle, un combat entrepris non pas pour gagner, dompter ou résister, mais en accord avec le monde, et pour lui. À chaque retour de voyage, nous revenons transformés, surtout si nous choisissons le bon chemin.

Maserati-1437
Maserati-1899
Maserati-2316
Maserati-1899

LE BON CHEMIN

LE BON CHEMIN

Le voyage de Maserati vers l’électrification a commencé avec le développement des versions Mild Hybrid de la Ghibli et du Levante, les deux premiers modèles qui ont projeté Maserati dans le futur.

Le frisson de l’exploration

Le bon chemin.
KV-intro-DESERTO-03 KV-intro-DESERTO

Le voyage de Maserati vers l’électrification a commencé avec le développement des versions Mild Hybrid de la Ghibli et du Levante, les deux premiers modèles qui ont projeté Maserati dans le futur. L’objectif : concevoir et produire la meilleure hybride possible, entièrement Maserati, avec la technique et le savoir-faire d’un processus qui part de la tradition et se développe avec les meilleures technologies. Comme je viens de le faire moi-même, Maserati a regardé en arrière et, partant du sable du passé, de la fin d’un processus séculaire, a essayé de construire la beauté. Repensant, réassemblant, remodelant. Nettoyer le monde en reconstruisant la beauté, tel est le sens de ce dessin dans le sable. Mais ce n’est pas un mandala, c’est une vision nouvelle et permanente de l’énergie et de la beauté.

Notre voyage avec Maserati par-delà la neige, la mer et le désert s’achève ici. 

 C’est ainsi que nous nous sommes déplacés dans l’espace et dans le temps ; en apprenant où nous irons demain, laissant notre hier meilleur que nous ne l’avons vécu.

Maserati-1896
Maserati-2185
Maserati-2970
Maserati-2185
READ MORE
READ MORE
READ MORE