La nouvelle ère de Maserati

Modène (Italie), 10 septembre 2020 – il s’agit du début d’une nouvelle ère pour Maserati. Tous les projecteurs sont braqués sur la marque au Trident, avec ses nouveaux modèles révolutionnaires et ses projets innovants : pour le constructeur italien, l’accent est mis sur le futur.

Après l’étincelle allumée par la Ghibli Hybrid, présentée en juillet, la puissance de la Collection Trofeo lancée en août et la première mondiale de la supercar MC20, révélée au monde entier au cours d’un événement sans précédent, l’heure est venue de faire un véritable voyage dans le futur de Maserati à Modène, où se construit l’avenir de la marque, en partant de ses racines.

L’innovation, la passion et la recherche de l’unicité guident la marque dans cette phase de renouvellement. Le point de départ de ce voyage est l’usine historique située Viale Ciro Menotti à Modène. Cette usine, où la marque au Trident a élu domicile depuis plus de 80 ans, est un lieu magique qui associe l’ADN « made in Italy » du constructeur et son héritage à une volonté irréfrénable de se tourner vers l’avenir et l’innovation : l’usine a été modernisée avec de nouvelles structures de production, d’assemblage de moteurs et de peinture spécialement conçues pour la nouvelle MC20.

Nettuno, le moteur V6 révolutionnaire de la supercar, est la première création du Maserati Engine Lab, le nouveau centre de recherche et de développement spécialisé dans la propulsion, récemment créé sur le site de Modène, qui a également été doté, pour la première fois de son histoire, d’un atelier de peinture de pointe et respectueux de l’environnement.

La MC20 est la première étape de cette nouvelle ère, le modèle qui trace une nouvelle voie vers l’avenir. Le design remarquablement élégant de cette supercar est le fruit d’un équilibre subtil entre une série d’opposés : un mélange d’artisanat et d’ingénierie, d’élégance et de performance, d’esprit de course et de plaisir au volant. Conçue par le Centro Stile Maserati de Turin, la MC20 est développée, conçue et produite à 100 % à Modène. Elle a commencé à prendre forme dans les laboratoires du Maserati Innovation Lab, le centre d’ingénierie de la marque au Trident, une structure d’excellence où tous les modèles Maserati d’aujourd’hui et de demain prennent vie.

Dans le Maserati Innovation Lab de Modène, les processus numériques soutiennent le développement du produit, en appliquant la formule exclusive de Maserati. Une approche intégrée est adoptée pour donner la priorité au facteur humain dès les phases initiales : l’orientation client est intégrée dans le monde de la simulation virtuelle avec un mélange exclusif de matériel et de logiciel. En fait, plus de 90 % de la dynamique du véhicule du MC20 a été développée à l’aide de modèles virtuels, en utilisant une approche innovante appelée « Virtual Vehicle Dynamics Development », gérée par Maserati en interne.

Le Maserati Innovation Lab est donc le lieu où se forge l’avenir de la marque, et ses spécialistes donneront naissance au Folgore et au nouveau SUV Grecale.

Folgore est la nouvelle stratégie d’électrification élaborée par Maserati, la flamme d’une nouvelle énergie. Une énergie qui projettera la marque au Trident dans le futur.

Les nouvelles Maserati GranTurismo et GranCabrio seront les premières voitures de la marque à adopter des solutions 100 % électriques ; elles seront conçues à Modène et construites dans le centre de production de Turin. Il y aura également une version électrique de la MC20, qui sera produite dans l’usine Maserati de Modène.

La première étape de l’électrification de la gamme est la Ghibli Hybrid, lancée en juin. Le défi auquel Maserati était confronté était d’entrer dans le monde de l’électrification sans trahir sa propre philosophie et ses valeurs fondamentales. Le résultat ? La création du meilleur hybride possible. Fidèle à son ADN, Maserati a choisi une solution hybride axée principalement sur l’amélioration des performances, tout en réduisant la consommation de carburant et les émissions.

Le futur SUV de Maserati portera le nom d’un vent. Il s’appellera Grecale, du nom du vent violent du nord-est de la mer Méditerranée. Ce modèle est destiné à jouer un rôle clé dans le développement de la marque.

Maserati a depuis longtemps l’habitude de donner à ses voitures le nom des vents les plus célèbres.

Tout a commencé en 1963, avec la légendaire Mistral. Elle a été suivie par la Ghibli, la Bora, la Merak et la Khamsin. Et en 2016 par le Levante, le premier SUV de l’histoire de Maserati.

La nouvelle ère de la marque passe également par la personnalisation de ses voitures. Grâce au nouveau programme Maserati FUORISERIE, il sera désormais possible de personnaliser chaque Maserati au goût de la clientèle, et chaque acheteur se verra offrir la possibilité de vivre une expérience unique dans le nouvel atelier de « couture automobile », qui sera créé au siège de Modène. Pour aider les clients à s’y retrouver parmi les milliers de combinaisons possibles, nous avons créé trois collections de base comme point de départ : trois collections appelées Corse, Unica et Futura, qui expriment la puissance de la marque et incarnent ses valeurs, unissant des performances à couper le souffle à l’élégance et à l’innovation.

Même si elle est résolument tournée vers l’avenir, la marque est fière de maintenir ses liens avec son ADN ; Maserati part de Modène, au cœur de la Motor Valley italienne, l’épicentre de la passion, des performances et de l’audace, et met également en valeur les merveilleuses voitures de son passé grâce aux services dédiés du nouveau programme Classiche.

Maserati étant au centre de l’attention avec le début de cette nouvelle ère de la marque, symbolisé par l’événement « MMXX: Time to be Audacious », le constructeur en profite pour renforcer ses liens avec sa ville d’origine : Modène a été choisie pour la présentation de sa dernière création, la MC20, avec l’une des voitures exposée sur la Piazza Grande, sous la tour Ghirlandina. De plus, la Piazza Roma accueille la Collection Trofeo : les versions les plus extrêmes et les plus puissantes des modèles Levante, Ghibli et Quattroporte.

La Collection Trofeo est désormais complète. Après le lancement en 2018 du Levante Trofeo, la version la plus extrême et la plus puissante de ce SUV, les nouvelles Quattroporte et Ghibli Trofeo avec leur nouveau moteur V8 de 580 ch sont maintenant disponibles. Elles représentent ce que l’on fait de mieux en termes de performance, sportivité et luxe : les les berlines Maserati les plus puissantes de l’histoire du constructeur.

Dans le cadre de cet événement, le Teatro anatomico de Modène accueille une « séance d’anatomie » unique en son genre, pour admirer Nettuno, le nouveau moteur fabriqué à Modène, ouvert et disséqué afin découvrir les caractéristiques d’un joyau technologique jusque dans ses moindres détails.

 

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche
Essai sur route

Ghibli : Consommation normale (l/100 km) combiné: 8,3 – 12,6; Équivalent d’essence ( l/100 km): 9,5; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 213 – 285; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 41– 65

Levante: Consommation normale (l/100 km) combiné: 10,1 – 16,0; Équivalent d’essence ( l/100 km): 11,5; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 264 – 363; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 49 – 82

Quattroporte: Consommation normale (l/100 km) combiné: 12,5 – 12,6; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 282 – 285; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 64 – 65

MC20: Consommation normale (l/100 km) combiné: 11,6; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 262; Catégorie de consommation du carburant: G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 60

--
Données provisoires, homologation pas encore terminée.
* Le CO₂ est le gaz à effet de serre qui contribue le plus largement au réchauffement climatique. Les émissions moyennes de CO₂ pour tous les types de véhicules proposés en Suisse (toutes marques confondues) s’élève à 174 g/km. La valeur-cible de CO₂ s’élève à 115 g/km.