Maserati : retour en compétition. Le Trident sera la première marque italienne à participer au Championnat du Monde ABB FIA Formula E en 2023

Maserati annonce aujourd’hui la première étape de sa stratégie en matière de sport automobile, et ses débuts dans le Championnat du Monde ABB FIA Formula E en 2023.

Connue pour avoir le sport automobile dans ses gènes et une culture de la gagne bien enracinée, Maserati est la première marque italienne à s’engager en Formule E. Un retour sur les circuits qui booste l’esprit de compétition inscrit dans son ADN.

L’héritage de course automobile inégalable de Maserati, dont le nom évoque immédiatement des performances record, et sa démarche innovante en matière d’électrification, sont raccord avec le Championnat du Monde ABB FIA Formula E, la première série de compétition sur circuit au monde réservée aux véhicules entièrement électriques.

Mû par une énergie nouvelle, l’engagement de Maserati sur le front de la mobilité électrique passe à la vitesse supérieure avec Folgore, sa gamme entièrement électrique. Tous les nouveaux modèles de Maserati seront également disponibles en version 100 % électrique, à commencer par la Maserati Grecale, les Maserati GranTurismo et GranCabrio, et sa Supercar sportive, la Maserati MC20. 

Le Championnat du Monde ABB FIA de Formule E est pour Maserati une plateforme idéale pour mettre en avant l’héritage de course sans précédent de la marque et sa gamme Folgore, dans un environnement stimulant qui carbure à la performance et à l’innovation.

Maserati fera ses débuts sur la grille de la Saison 9 avec la nouvelle Gen3, la plus rapide, la plus légère et la plus puissante monoplace de Formule E jamais créée. La Gen3, qui est la voiture de course la plus efficace du monde, intégrera une série d’innovations de pointe en matière de conception, de production et de technologie.

Depuis la création de la discipline, les courses spectaculaires de Formule E qui se déroulent dans les rues des villes les plus emblématiques du monde (New York, Monaco, Berlin, Mexico City, Londres et Rome pour n’en citer que quelques-unes), ont été à l’origine de gains d'efficacité énergétique, d’améliorations de l’autonomie des batteries et d’avancées dans le développement des groupes motopropulseurs, auxquels les voitures électriques exportées aujourd’hui dans le monde entier doivent de parcourir plus de kilomètres avec une charge.


Davide Grasso, CEO de Maserati, a commenté : « Nous sommes fiers de renouer avec nos origines et notre passé de constructeur vedette du monde des courses. Nous sommes animés par la passion et innovants par nature. Nous avons une longue tradition d’excellence en compétition et sommes prêts à mener la course à la performance à l’avenir ». Il a ensuite ajouté : « Dans la course vers toujours plus de performance, de luxe et d’innovation, Folgore est imbattable, c’est la plus pure expression de Maserati. C’est pour cela que nous avons décidé de reprendre la compétition en participant au Championnat du Monde de Formule E de la FIA, qui nous permettra d’aller à la rencontre de nos clients dans le centre des villes et de propulser le Trident vers l’avenir. »

Jean-Marc Finot, Senior VP, STELLANTIS Motorsport, a ajouté : « C’est un grand plaisir pour STELLANTIS Motorsport d’être un acteur du retour de Maserati dans la course. Au-delà de l'importance historique, l’écurie de Formule E de Maserati sera pour nous un laboratoire technologique idéal pour accélérer le développement de groupes motopropulseurs électrifiés à haut rendement et de logiciels intelligents pour nos voitures de sport routières. Dans cette optique, la Formule E est le championnat idéal et nous sommes fiers d’être la première marque italienne à y participer. »

Alejandro Agag, fondateur et président de Formula E, a déclaré : « Nous sommes fiers d'accueillir Maserati dans cette nouvelle maison du sport automobile mondial qui sera dorénavant aussi la sienne. Le Championnat du monde ABB FIA Formula E est le Saint Graal des courses électriques. C’est la vitrine idéale pour les marques de voitures ultra-performantes les plus dynamiques et innovantes à la recherche de visibilité pour leurs prouesses technologiques et leurs ambitions sportives. »

Jamie Reigle, PDG de Formula E, a conclu en disant : « Nous sommes ravis que Maserati rejoigne l’ère Gen3 du championnat du Monde ABB FIA Formula E et joue un rôle clé en contribuant à réimaginer le futur du sport automobile. Les courses de Formule E se déroulent au cœur des villes les plus emblématiques du monde, sont suivies avec passion et enregistrent des audiences globales en hausse. Nos millions de fans du Monde entier vont être bluffés en voyant Maserati s’aligner sur la grille et entrer dans l’élite mondiale des constructeurs de voitures électriques. »

Mohammed Ben Sulayem, président de la FIA : « Je suis ravi d’accueillir Maserati en Formule E pour la saison 9. Qu’un constructeur aussi iconique, qui a un palmarès sportif aussi glorieux et prestigieux en sport automobile, confirme son engagement dans la série est une preuve de plus du consensus grandissant autour de l’avenir du Championnat du monde ABB FIA Formula E, alors que nous nous préparons à inaugurer une nouvelle ère. La nouvelle monoplace Gen3 représentera le summum de la performance, de la technologie et de la durabilité. »

Maserati est née sur les circuits, portée par l’audace des frères Maserati d’abord, puis par celle de ses pilotes.

La marque a fait ses débuts en compétition il y a 96 ans. La première voiture de course à arborer le logo du Trident sur son capot a été la Tipo 26, qui avait terminé la Targa Florio de 1926 en remportant la victoire dans la catégorie des moins de 1,5 litre, avec Alfieri Maserati au volant.

Trente-et-un ans plus tard, en 1957, Juan Manuel Fangio remportait le Championnat du Monde de Formule 1 au volant d’une Maserati.
La dernière fois qu’une monoplace Maserati a participé à un Grand Prix de Formule 1, elle était pilotée par Maria Teresa De Filippis, la première femme à se qualifier pour un Grand Prix de F1, au volant d’une 250F.

Pour sa toute dernière participation à une course, elle conduisait la mythique MC12, qui avait remporté 22 courses (dont trois victoires aux 24 Heures de Spa) et 14 titres mondiaux dans les championnats FIA GT constructeurs, pilotes et par équipes de 2004 à 2010.

La course a toujours été pour Maserati un habitat naturel. Aujourd’hui encore, en inaugurant une nouvelle ère en Formule E, Maserati repart de ses racines pour construire son avenir.

 

load more
no results
 
Rester en contact
Enregistrez-vous ici pour recevoir les dernières nouveautés concernant Maserati
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
DONNÉES PERSONNELLES
*
*
*
*

*

*
* Champs obligatoires