Maserati Tipo 61 : le 60ème anniversaire de son triomphe au Nürburgring

Un anniversaire qui nous rappelle qu’un ADN sportif ne s'efface jamais.
Des racines victorieuses qui préfigurent un avenir sportif à la MC20.

Modène, 28 mai 2021 – Le 28 mai, Maserati fête un anniversaire important : il y a exactement 60 ans, la Tipo 61 remportait une fabuleuse victoire lors de la septième édition des 1000 kilomètres du Nürburgring, le grand classique d’endurance qui se tient sur la Nordschleife, en Allemagne, alors au sommet de sa splendeur et de sa popularité ces années-là.

Avec cet immense succès, la Maserati Tipo 61, pilotée par Masten Gregory et Lloyd Casner enregistra un doublé mémorable, remportant à nouveau la victoire, tout juste un an après avoir déjà gagné la course en 1960, avec Stirling Moss au volant, aux côtés de Dan Gurney cette fois.

Les voitures étaient peintes en blanc et bleu, les couleurs qui ont inspiré la Maserati MC12 Stradale, rendant hommage à leurs palmarès. Cette supercar, qui domina les années 2000, a récemment passé le flambeau à la nouvelle MC20, renouvelant ainsi l’esprit de compétition qui a toujours fait partie de l’ADN de Maserati, et qui annonce le retour de la marque au trident dans le sport automobile.

La Tipo 61 était la plus connue de cette série de cinq modèles conçus par Giulio Alfieri, surnomée, «Birdcage» (cage à oiseaux) pour son châssis inhabituel, une structure complexe contenant environ 200 tubes combinés et rappelant une cage à oiseaux. Cette méthode de construction offrait un châssis plus rigide et surtout plus léger que les autres voitures de course de l’époque, faisant de cette «barchetta» biplace la solution ultime pour les pilotes préférant les voitures à moteur avant.

Maserati commença à produire la Tipo 60 en mars 1959, mais en novembre de la même année, elle était déjà transformée en Tipo 61, afin de répondre aux règlementations techniques exigées par les 24 heures du Mans. Le moteur à quatre cylindres fut modifié en 2 900 cc, alors que sa puissance passa à 250 ch à 7 000 t/min. Structurellement, la voiture conserva les solutions déjà adoptées pour la Tipo 60. En outre, son poids augmentait de 570 à 600 kg, et sa vitesse de pointe passait de 270 à 285 km/h.

Malgré sa puissance phénomenale pour l'époque, sa consommation d’essence restait relativement basse, point vital lors des courses d’endurance, où la Tipo 61 réussissait à réduire le nombre d’arrêts de ravitaillement.

En seulement trois ans de production, de 1959 à 1961, la Tipo 60 et la Tipo 61 dominèrent le sport automobile, avec une puissance et une vitesse qui permirent une extraordinaire série de victoires, perpétuant ainsi la tradition. Fort de cet héritage glorieux, MC20 ouvre aujourd'hui une nouvelle ère dans le sport automobile.

 

Caractéristiques techniques des Tipo 60 et Tipo 61.

Moteur : quatre-cylindres en ligne

Cylindrée : 1 990 cc à 2 890 cc

Puissance : 200 à 250 ch

Boîte de vitesses : mécanique à 5 rapports + marche arrière avec carter de différentiel arrière

Châssis : birdcage

Poids : 570 kg à 600 kg

Vitesse de pointe : 270 km/h à 285 km/h

load more
no results

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche
DEMANDER UN ESSAI