Le Maserati Multi 70 et Giovanni Soldini mettent les voiles pour le RORC Caribbean 600

Mis à jour le 18 mars 2020 - mise à jour importante concernant l'événement "MMXX : The Way Forward." DECOUVREZ EN PLUS

Le nouveau défi contre Argo et PowerPlay a commencé

Giovanni Soldini et le Maserati Multi 70 ont pris le départ aujourd'hui, à 11h30 heure locale (15h30 UTC, 16h30 heure italienne) de Fort Charlotte, à Antigua, pour la 12ème édition du RORC Caribbean 600. La course, organisée par le Royal Ocean Racing Club, a cette année attiré 74 participants, provenant de plus de 20 nations et répartis en 8 classes. Parmi les multicoques, 7 autres bateaux entourent le Maserati Multi 70.

Le RORC Caribbean 600 est le premier défi auquel participe le Maserati Multi 70 avec la nouvelle et déjà emblématique grand-voile qui, hissée le 21 février, a dévoilé pour la première fois le logo de la MC20, la supercar Maserati présentée fin mai à Modène. Un hommage de Giovanni Soldini au travail accompli par les ingénieurs du Maserati Innovation Lab pour transférer sur ce trimaran de haute performance les innovations Maserati.

Dans la classe des multicoques, les concurrents directs du Maserati Multi 70 sont les deux Multi 70 déjà défiés à maintes reprises : l'américain Argo, skippé par Jason Carroll, et l’anglais PowerPlay, skippé par Peter Cunningham. L'équipe Argo, qui a passé les derniers mois à mettre au point un système de foils et de safrans volants, navigue en mode MOD pour cette course, en raison de problèmes techniques avec les appendices volants. À bord du trimaran américain, on retrouve un équipage redoutable et compétent : l'anglais Brian Thompson, grand expert en multicoques, et le français Franck Cammas, marin à succès. PowerPlay navigue également en mode MOD classique, avec un équipage tout aussi aguerri, parmi lequel Loick Peyron, l'un des plus brillants marins français. Sur la ligne de départ, se trouvaient également trois autres trimarans – le 80' Ultim'Emotion 2, le 63' Shockwave et le 60' Ineffable – ainsi que deux catamarans - le 53' Fujin et le 78' Allegra.

La météo attendue pour cette édition de la course n'est pas des plus favorables. Les prévisitions tablent sur un alizé instable, avec une légère brise surtout lors des 12 premières heures de course. Giovanni Soldini, quelques instants avant le départ, a déclaré : "Le Maserati Multi 70 et ses foils volants donnent le meilleur d’eux-mêmes avec environ 15 nœuds de vent. Ces conditions ne sont donc pas idéales, mais nous allons nous battre à fond comme toujours ! Nous sommes très heureux de participer à cette nouvelle édition de la régate, nous nous attendons à ce qu'elle soit très disputée et compétitive. Le niveau de nos adversaires est très élevé. Nous devrons faire de notre mieux et ne jamais abandonner : ce sera une course passionnante, c'est sûr !"

Le parcours de la course, long de 600 miles, commence et se termine à Fort Charlotte (Antigua) et fait le tour de 11 îles des Petites Antilles, dans les Caraïbes. Au signal du départ, les concurrents ont commencé à naviguer vers le nord. Ils passeront par Barbuda, Nevis, Saba et Saint-Barth, puis contourneront Saint-Martin avant de se diriger vers le sud, en Guadeloupe. Après avoir contourné l'île, ils se dirigeront vers le nord, en touchant la dernière marque au large des Bermudes, et fileront vers la ligne d'arrivée, de retour à Antigua. Varié, le parcours nécessite de nombreuses manœuvres et présente des vents et des courants différents rendant la régate particulièrement intéressante et exigeante.

À bord du Maserati Multi 70, Giovanni Soldini navigue avec un équipage de 6 hommes : les Italiens Guido Broggi (régleur de grand-voile), Nico Malingri et Matteo Soldini (tous deux wincheurs et régleurs), les Espagnols Carlos Hernandez Robayna (régleur) et Oliver Herrera Perez (armateur) et le Français Ronan Cointo (tacticien). Le record de la course appartient à Giovanni Soldini lui-même : en 2019, le Maserati Multi 70 a franchi la ligne d'arrivée en un jour, 6 heures et 49 minutes.