Ce site web utilise des cookies de profilage de tiers pour fournir des services correspondant aux préférences que vous révélez lorsque vous y naviguez. En continuant à naviguer sur ce Site web, vous consentez à l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez vous y opposer, veuillez lire les instructions incluses dans notre Politique de cookies.
Autoriser tous les cookies

La neuvième édition de la RORC Caribbean 600 Race est lancée à Antigua

La RORC Caribbean Race est réputée comme étant l'une des courses océaniques les plus complexes et les plus éprouvantes. L'édition de cette année a attiré une flotte record de 80 bateaux, dont les meilleurs équipages de course au large du monde.

Avec un départ et une arrivée à Antigua, la course sillonne les Caraïbes : elle passe par pas moins de 11 étapes pour contourner les îles et s'étend de Saint-Martin au nord jusqu'à la petite île des Saintes au large de la Guadeloupe au sud.

Revivez la course !

Le Maserati Multi 70 a franchi la ligne d'arrivée de la RORC Caribbean 600 Race

Le Maserati Multi 70 a franchi la ligne d'arrivée le mardi 21 février à 21 heures 33 minutes et 55 secondes, heure locale d'Antigua (02h33 en Italie).
Le trimaran skippé par Giovanni Soldini a terminé la RORC Caribbean 600 Race à la deuxième place.

févr.

22

Le Maserati Multi 70 revient en force à la tête de la course

Quelques heures plus tôt, le bateau américain avait pris une avance de 13 nautiques suite au ralentissement temporaire du Maserati Multi 70 dû à une zone de vents faibles lors de son approche vers l'île de la Guadeloupe. Malgré tout, l'équipage de Soldini avait vite retrouvé sa vitesse de pointe, se lançant à vive allure à la poursuite de ses rivaux qui l'ont vu atteindre 26 nœuds sur de longues périodes.

Alors que le Phaedo3 se rapprochait de l'île des Saintes, l'étape la plus au sud de la course, c'était au tour du bateau arborant le drapeau américain d'être ralenti par des vents faiblissants, permettant au Maserati Multi 70 de revenir en force à quatre nautiques de la tête de la course.

févr.

21

Le Maserati Multi 70 et le Phaedo3 s'affrontent pour la première place

Après 24 heures de course pour la RORC Caribbean 600 Race, le trimaran Maserati Multi 70, skippé par le coureur au large italien Giovanni Soldini, se retrouve dans une lutte acharnée pour la première place avec le détenteur du record de la course, le Phaedo3.

Le Maserati Multi 70 a été considérablement ralenti pendant tout un moment par des vents très faibles alors qu'il s’approchait de la côte ouest de la Guadeloupe, permettant au Phaedo3 de gagner rapidement de la distance.
Néanmoins, le bateau italien est vite revenu dans la course, son équipage ayant profité des vents pour atteindre des pics de vitesse de 26 nœuds. Au moment d'atteindre l'île des Saintes et de commencer à remonter vers le nord, l'écart entre les deux bateaux était inférieur à quatre nautiques.
L'équipage du Maserati Multi 70 a continué à gagner du terrain, et à midi heure locale (17h en Italie), les hommes de Soldini se trouvaient à moins d'un demi nautique derrière le Phaedo3. Il leur restait alors 185 nautiques à parcourir pour atteindre la ligne d'arrivée à Antigua.

févr.

21

Des vents faibles provoquent un retard de treize nautiques sur le Phaedo3 pour le Maserati Multi 70

« Durant la première moitié de la course, il y avait un vent de 13 à 15 nœuds, et nous avons pu concurrencer les autres, a expliqué Soldini depuis son bateau, ce matin peu après le lever du jour. Ils naviguent très bien et n'ont fait aucune erreur. La brise est irrégulière, et à chaque petit coup de vent, ils parviennent à nous devancer un peu plus. De temps en temps, il y en a assez pour qu'on puisse les rattraper un peu. De manière générale, le vent a été plus fort que prévu, nous espérons donc que ça va continuer et que nous pourrons profiter de vents plus forts et plus adaptés à notre bateau volant ».

févr.

21

Le Maserati Multi 70 se bat pour la première place de la RORC Caribbean 600 Race

Le Maserati Multi 70 se livre à un combat acharné contre le MOD70 américain Phaedo3 pour la première place de la RORC Caribbean 600 Race.

Depuis le début de la course hier matin à Antigua (après-midi en Europe), les deux trimarans sont au coude à coude dans une bataille à grande vitesse pour la première place.

Ce matin à 4h heure locale (9h en Europe), seuls deux nautiques séparaient le Phaedo3 et le Maserati Multi 70 situé en deuxième place, alors que ce dernier s'élançait vers le sud à une vitesse d'environ 18 nœuds, à 14 nautiques du record établi par le Phaedo3 en 2016.

févr.

21

La RORC Caribbean 600 est lancée

Le Maserati Multi 70 a passé la ligne de départ à Fort Charlotte, au sud de l'île, à 11h40 heure locale (15h40 en Europe) avec un vent de 10 nœuds.

« Ce sont de mauvaises conditions pour un bateau volant comme le nôtre. Tout ce que nous pouvons faire, c'est naviguer aussi bien que possible, a expliqué Soldini avant le début de la course. Ces vents faibles annoncent de nombreux pièges pour cette course. Nous allons devoir faire preuve d'intelligence et maintenir nos efforts jusqu'au bout. »

févr.

20

Des vents très faibles annoncés – des conditions loin d'être idéales pour le Maserati Multi 70

« Avec le Maserati Multi 70, nous développons un bateau volant, a expliqué Soldini. Les performances du bateau dépendent de la force du vent. Avec des vents de plus de 14 nœuds, notre système customisé de foils commence à fonctionner et nous permet d'être performants. Mais quand les vents sont faibles, les foils – et notamment le grand foil horizontal sur la dérive centrale – provoquent une résistance dans l'eau et nous ralentissent. Nous avons choisi cette course car il y a généralement des vents forts dans cette région, mais aujourd'hui, les conditions auxquelles nous allons être confrontés sont très frustrantes ».

févr.

19

Le coup d'envoi de la RORC Caribbean 600 Race aura lieu demain

Giovanni Soldini et son équipage international, à bord du trimaran de haute mer et haute technologie baptisé Maserati Multi 70, font face à des conditions de vents anormalement faibles à Antigua pour le départ de la RORC Caribbean 600 Race qui aura lieu lundi 20 février.

Les hommes de Soldini surveillent la situation météorologique de près depuis que la formation d'un système orageux de basse pression plus loin au nord d'Antigua a perturbé les conditions normales de forts alizés. Les prévisions annoncent 48 heures de calme plat sur la course de 600 nautiques. Cette prévision d'absence de vent est une mauvaise nouvelle pour le trimaran de course au large italien qui est conçu pour naviguer par des vents bien plus forts.

févr.

19

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche
Trouver votre site local