Nous utilisons des cookies en vue d’optimiser votre visite sur notre site. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et sur la façon de les désactiver, vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

L'histoire de Maserati

Les années 1900. Les origines de la famille Maserati.

L’histoire de Maserati commence avec Rodolfo Maserati, employé des chemins de fer, sa femme, Carolina Losi et leurs sept enfants qui héritent tous de la passion de leur père pour la vitesse et la mécanique de précision.

Les années 1910. Ingéniosité, guerre et entrepreneuriat.

1er décembre 1914 : Alfieri, Ettore et Ernesto Maserati ouvrent la “Società Anonima Officine Alfieri Maserati”, un garage de voitures situé au 1, via de’Pepoli à Bologne. 5 mois plus tard l’Italie est en guerre et l’ingéniosité technique des frères est mise à l’essai.

Les années 20. La première étape d’un parcours historique.

1926 : Pendant les mois d’hiver, Alfieri, Ernesto et Ettore travaillent sans relâche sur leur première création originale : la Tipo 26. C’est la première voiture nommée Maserati et qui bientôt, appose fièrement, le célèbre logo Trident.

28 septembre 1929 : à Cremona, en Italie, Borzacchini établit le nouveau record du monde Classe C, au volant d’un modèle 16 cylindres V4, sur 10 km, à une vitesse de 246.069 km/h. Ce record sera inégalé jusqu’en 1937.

Les années 30. Douleur et gloire.

1er mai 1937: Adolfo Orsi, un entrepreneur de Modène, rachète Maserati aux frères Maserati

30 mai 1939 : Wilbur Shaw, au volant de la “Boyle Special” 8 CTF, gagne les 500 miles d’Indianapolis à une vitesse moyenne de 185.131 km/h (115.035 mph).

1er septembre 1939 : Maserati déménage officiellement de Bologne à Modène, à l’usine, au 22 viale Ciro Menotti.

Les années 40. Une nouvelle ère.

30 mai 1940 : au volant de la même voiture, Wilbur Shaw gagne les 500 miles d’Indianapolis pour la 2ème fois consécutive, à une vitesse moyenne de 183.911 km/h (114.227 mph).

1947 : l’A6 1500 est présentée au Salon de l’automobile de Genève. Conçue par Pininfarina, elle est nommée A6 pour A en l’honneur d’Alfieri et 6 pour le nombre de cylindres. C’est la 1ère Maserati destinée à un usage quotidien et non à la compétition. C’est un grand succès.

Les années 1950. Le miracle Maserati.

1957 : la 3 500 GT est présentée au Salon de l’automobile de Genève et le niveau de production s’intensifie jusqu’à rencontrer une demande croissante pour les véhicules grand tourisme.

4 août 1957 : sur le célèbre circuit Nürburgring, Juan Manuel Fangio gagne le Grand Prix d’Allemagne au volant de la 250 F. Avec cette victoire, Fangio gagne le Championnat du Monde pour la 5ème fois, le 2ème avec Maserati.

Les années 60. Les icônes de la Dolce Vita.

1963 : La première Quattroporte est présentée au Salon de l’automobile de Turin, lançant une nouvelle catégorie sur le marché : les berlines de luxe à caractère sportif.

1966 : la première Ghibli, conçue par Giorgetto Giugiaro, est présentée au Salon de l’automobile de Turin.

Les années 70. Un nouveau chef d’oeuvre Maserati.

1971 : la Maserati Bora, un nouveau chef d’œuvre de Giugiaro, est présenté au Salon de l’automobile de Genève. Adolfo Maserati et son fils Omar se sentent mal à l’aise dans la nouvelle entreprise Maserati et quittent leurs fonctions.

Les années 80. Une marque présidentielle.

Un nouveau modèle est lancé dans les années 80 : la Maserati Biturbo. Belle et extrêmement puissante, son 6 cylindres 1, 996 cc avec 2 compresseurs peut atteindre une vitesse de 215 km/h. Le Président de la république d’Italie, Sandro Pertini, choisit la Quattroporte III comme limousine présidentielle officielle.

Les années 90. La maison du Trident rencontre le Cheval cabré.

1993 : l’impensable va arriver. Deux rivaux historiques, le Trident et le Cheval cabré – Maserati et Ferrari – sont sur le point d’unir leurs forces. Leur partenariat surpasse leur rivalité historique.

1998 : la 3200 GT, un coupé conçu par Giogetto Giugiaro avec un moteur ferrari, est présentée au Mondial de l’automobile de Paris. Cela donne finalement naissance à l’emblématique Spyder, une voiture qui marque bientôt le retour triomphal de Maserati aux États-Unis.

Les années 2000. Une icône mondiale.

9 septembre 2003 : au Salon de l’automobile de Francfort, la cinquième génération de Quattroporte est dévoilée. C’est la première Maserati conçue par Pininfarina en 50 ans.

5 mars 2007 : le Salon de l’automobile de Genève est le théâtre de la première mondiale de la nouvelle GranTurismo conçue par Pininfarina, le nouveau grand tourer de Maserati.

Les années 2010. Croissance et diversification.

2013 : le Salon de l’automobile de Detroit est le cadre du lancement mondial de la 6ème génération de la Quattroporte. La Ghibli, la berline sportive, repensée et extrêmement réussie, est présentée au Salon de l’automobile de Shanghai.

2014 :  Maserati présente son concept-car Alfieri au Salon de l’automobile de Genève et fête son centième anniversaire.

2016 et 2017: la marque continue d’innover avec le lancement du SUV Levante, au Salon de l’automobile de Genève et la présentation de GranTurismo et GranCabrio restylés au Festival de vitesse de Goodwood.

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche
Trouver votre site local