Ce site web utilise des cookies de profilage de tiers pour fournir des services correspondant aux préférences que vous révélez lorsque vous y naviguez. En continuant à naviguer sur ce Site web, vous consentez à l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez vous y opposer, veuillez lire les instructions incluses dans notre Politique de cookies.
Autoriser tous les cookies

Maserati Multi 70 RORC Transatlantic Race

Utrecht, 22 novembre 2018 - Giovanni Soldini et le Maserati Multi 70 sont arrivés tard lundi soir à Lanzarote (Îles Canaries) qui sera le port du départ de la 5e édition de la course RORC Transatlantic organisée par le Royal Ocean Racing Club, le samedi 24 novembre 2018 : environ 2995 milles de l'océan Atlantique aux îles Grenade, aux Caraïbes.

Pendant le parcours, juste avant de rejoindre le détroit de Gibraltar, le trimaran italien a perdu son safran tribord. « Ça s'est passé dimanche », explique le skipper Giovanni Soldini. « Nous avons probablement percuté un grand filet ou des installations de pêche. Le système fusible s'est détaché, comme prévu, mais le safran s'est retrouvé coincé et fortement tiré vers le bas, en le brisant et faisant glisser hors de son attache ».

Le système fusible du gouvernail, assemblé à bord du Maserati Multi 70 pendant l'été, est conçu pour limiter les dommages causés par tous objets flottants, et laisse le safran flotter au-dessus de l'eau. Ici, parce qu'il s'est pris dans le filet, la lame ne pouvait pas sortir de l'eau, mais le système fusible a pu sauvegarder les douilles, les tuyaux et l'attache.

L'équipe italienne est déjà à l'œuvre pour résoudre le problème : le gouvernail en T perdu sera remplacé par un safran MOD classique pour que le trimaran soit en mesure de naviguer, mais il ne pourra pas s'élèver à bâbord.

Soldini continue : « Ce ne sont clairement pas des conditions idéales, mais nous sommes prêts et déterminés : nous ferons de notre mieux comme d'habitude et nous nous défendrons bec et ongles ! »

Sur la ligne de départ, aux côtés du Maserati Multi 70 et de l'équipage de Giovanni Soldini, se trouve son rival PowerPlay, l'anglais MOD 70 skippé par Ned Collier Wakefield, qui a déjà concouru aux côtés du trimaran italien en octobre dernier pendant la Rolex Middle Sea.

Les deux trimarans, en plus de rivaliser l'un avec l'autre, devront défier le record de vitesse de la course en multicoques, qui appartient à Lloyd Thornburg. A bord du trimaran américain Phaedo3, il avait franchit la ligne d'arrivée en 5 jours, 22 heures, 46 minutes et 3 secondes en 2015.

Dans cette édition de la course transocéanique, en plus des deux MOD 70, il y aura 8 équipes supplémentaires : le Class 40 Eärendil, Hydra e Sirius, le First 47.7 Kali, le Cookson 50 Kuka 3, le Baltic 130 My Song, le Sun Fast 3600 Black Sheep et le XP 44 Xtra Staerk.

A bord du Maserati Multi 70, le skipper Giovanni Soldini est associé à 6 marins professionnels, tous membres d'équipage de la dernière édition de la Rolex Middle Sea : l'italien Guido Broggi (régleur de grand voile), Nico Malingri et Matteo Soldini (wincheur et régleur) ; les espagnols Carlos Hernandez Robayna (régleur) et Oliver Herrera Perez (navigateur numéro 1) et le français François Robert (piano).

Ce défi est soutenu par Maserati, sponsor principal donnant son nom au trimaran, Aon comme co-sponsor, et Ermenegildo Zegna, fournisseur officiel des vêtements.

Remerciements particuliers a Boero Bartolomeo S.p.A. et Garmin Marine.

Pour plus d'informations sur Maserati: www.media.maserati.com

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche