/
PALMARÈS
PALMARÈS
Courir pour gagner. Notre histoire est faite de victoires épiques, de records battus et de pilotes intrépides. Comme Gigi Villoresi qui, en 1940, a offert à Maserati sa quatrième victoire consécutive à la Targa Florio au volant de la Tipo 4CL. Ou la conquête d’Indianapolis avec la 8CTF, jusqu’aux victoires en FIA GT avec l’extraordinaire MC12. Mais il y a une voiture et un homme qui ont incontestablement marqué notre histoire à tout jamais : la 250F et Juan Manuel Fangio.
LA 250F
LA 250F
Avec son nez long et sa silhouette trapue, la 250F fut décrite comme l’une des plus belles monoplaces jamais construites. Prête fin 1953, elle signe ses premiers tours de roues en remportant le Grand Prix d’Argentine en 1954, avec à son volant, Juan Manuel Fangio.
LES HEURES DE GLOIRE
LES HEURES DE GLOIRE
Ce moment où l’impossible devient possible... Grand Prix d’Allemagne, circuit du Nürburgring, Fangio fait un arrêt au stand désastreux et perd 48 secondes à mi-course. Ce qui s’est passé ensuite est un chapitre unique de l’histoire de la compétition. L’as du volant argentin conduit avec audace sa 250F vers la victoire en réalisant neuf tours record consécutifs. Grâce à ce pilotage héroïque, Fangio et la 250F ont remporté non seulement le titre de champion de Formule 1 en 1957, mais aussi une place légendaire dans le cœur des amateurs de sports mécaniques.

Essai sur route

Recherchez le distributeur le plus proche
DEMANDER UN ESSAI