Observé distraitement, le désert peut sembler être la fin d’un processus millénaire. Des résidus de roches cosmiques, démembrés par le temps et par l’érosion d’une chaîne infinie d’instants, qui deviennent de plus en plus petits et sont à la merci du vent qui soulève les grains vers le ciel. L’orogenèse arrive à la stase, la beauté élégante et dangereuse de ce qui arrive à sa fin.

Mais ce matin, le désert semble différent. Il doit en être ainsi. C’est un royaume de possibilités, de potentiel, un avenir et non un passé, fait de milliers de combinaisons possibles de grains déplacés par le vent ou par la main de l’homme, en quelque chose de nouveau. Une mer de sable entropique qui attend un geste, une entrée, une poussée pour se réarranger en un dessin riche de sens, de géométrie et de beauté.

Le Levante Hybrid ne craint pas les dix ou quinze mètres de dénivelé que les dunes offrent de manière imprévisible ici et là. Dans des tons de bleu sur ocre, le moteur semble vivant, grondant, comme un athlète en plein effort, comme un animal qui aplanit les difficultés de la nature avant de les surmonter. De l’intérieur, toutefois, l’impression est celle d’un paquebot. Il roule et pique sur des courbes douces et infinies, et c’est au sommet d’une dune que j’ai envie de regarder en arrière.

Le soleil se lève maintenant et sa lumière horizontale traverse le sable que soulèvent les roues arrière. Voici le motif, une spirale dorée qui s’élève du sable et passe par les cercles, et je vois des formes qui sont de la beauté pure, une maîtrise calligraphique comme celle du pays qui nous accueille. À cet instant, des milliers de particules en suspension semblent avoir trouvé leur place exacte, une nouvelle harmonie. Un mandala de beauté et de puissance.

Je saisis cette image avant qu’elle ne s’estompe un instant plus tard. Elle donnera un sens. Je regarde à nouveau devant moi, et sur la ligne d’horizon je vois un dôme sombre et arrondi émerger. Il se lève lentement et si le soleil n’était pas à présent une sphère dans le ciel, je penserais à une autre étoile saluant le monde.

Plus à l’est, un autre dôme émerge et ils s’élèvent ensemble lentement, ils atteignent le soleil et le masquent comme une éclipse de technologie et d’hélium. Deux montgolfières jouent avec la puissance du cosmos et notre Levante. Tout semble tourner, progresser dans une direction, décrivant des orbitales parfaites. 

 Ici, dans le monde, ce matin, il n’y a que la pleine force de la nature et deux façons de traverser l’espace. Une danse technologique au-dessus de la ligne courbe de la Terre, qui à son tour se réveille et paraît jeune, belle, immaculée.

Ghibli GT Hybrid consommation: combiné 9,4-8,2 l/100 km*// Émissions de CO₂: combiné 213-186 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Ghibli Modena consommation: combiné 11,6-10,9 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 249-242 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Ghibli Modena S Q4 consommation: combiné 11,5-11,1 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 261-251 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Ghibli Trofeo consommation: combiné 12,6-12,3 l/100km* // Émissions de CO₂: combiné 285-279 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Levante GT Hybrid consommation: combiné 10,7-9,7 l/100 km*// Émissions de CO₂: combiné combiné 243-220 g/km*// Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Levante Modena consommation: combiné 13,5-12,6 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 304 - 284 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Levante Modena S consommation: combiné 12,8-12,1 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 288-272 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Levante Trofeo consommation: combiné 14,6-14,0 l/100 km*// Émissions de CO₂: combiné 330-317g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Quattroporte Modena Q4 consommation: combiné 11,6-11,2 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 263-253 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

Quattroporte Trofeo consommation: combiné 12,5-12,2 l/100km* // Émissions de CO₂: combiné 282-276 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

MC20 consommation: combiné 11,5 l/100 km* // Émissions de CO₂: combiné 261 g/km* // Norme Euro 6d-FINAL // Catégories de consommation du carburant: G

---

* Le CO₂ est le gaz à effet de serre qui contribue le plus largement au réchauffement climatique. Les émissions moyennes de CO₂ pour tous les types de véhicules proposés en Suisse (toutes marques confondues) s’élève à 169 g/km. La valeur-cible de CO₂ s’élève à 118 g/km (WLTP).

Les valeurs de consommation et d’émissions indiquées ont été déterminées selon les procédés de mesure WLTP prescrits par la loi. La procédure d’essai mondiale harmonisée pour voitures particulières et véhicules utilitaires légers (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures, ou WLTP) est une procédure de test plus réaliste pour la mesure de la consommation de carburant et des émissions de CO2. Les valeurs varient en fonction des équipements en option choisis.

Mais dans la pratique, les données peuvent parfois diverger significativement en fonction du style de conduite, de la charge utile, de la topographie et de la saison. Les données indiquées pour un

véhicule spécifique peuvent différer des données d’homologation conformément à la réception par type suisse.

Pour que les consommations d’énergie de différents types de propulsion (essence, diesel, gaz, courant électrique, etc.) soient comparables, elles sont également indiquées sous forme d’équivalents essence (unité de mesure énergétique).

Les modèles et les équipements décrits dans le présent document peuvent présenter des différences. Sous réserve de modifications des modèles et des équipements. Pour obtenir des informations veuillez-vous adresser à votre partenaire Maserati.