80e anniversaire de la victoire de Maserati sur la Targa Florio Un prototype de MC20 sur les routes de la plus ancienne course au monde

Modène, 22 mai 2020 - Le 23 mai 1940, Maserati célébra sa quatrième victoire consécutive sur la Targa Florio. Une voiture de la firme au Trident franchissait en effet la ligne d'arrivée de la prestigieuse classique sicilienne, et ce, pour la quatrième année de rang. Au volant de la Maserati Tipo 4CL, Luigi (Gigi) Villoresi ajoutait ainsi son nom au palmarès des vainqueurs.

Pour célébrer le 80e anniversaire de cette victoire historique, Maserati est retournée en Sicile avec un prototype de la MC20, afin de la conduire sur certaines des routes où l'histoire de la Targa Florio a été écrite, tel le tronçon où se trouvent les célèbres stands de Floriopoli.

Le développement de la nouvelle supercar se poursuit donc avec des tests dans différentes conditions d'utilisation, dans le but de recueillir des données et des informations en vue de la configuration finale. Après la première série de tests effectués sur le simulateur dynamique du Maserati Innovation Lab de Modène, l’heure est venue de procéder aux essais sur routes et sur pistes.

La MC20 marque le début d'une nouvelle ère pour la marque italienne, tant en termes de style que de technologie ; c'est également la première voiture à utiliser le nouveau moteur développé et construit par Maserati.

Avec la nouvelle MC20, qui sera lancée en septembre, le constructeur de Modène entend souligner ses références sportives et retrouver un rôle de premier plan sur les circuits automobiles, après le dernier championnat du monde remporté en 2010 avec une autre voiture extraordinaire, la MC12.

La 4CL

Créée en 1939, cette monoplace fut le fruit de l'imagination d'Ernesto Maserati, le plus jeune des frères fondateurs de la marque Maserati, et de sa volonté de concevoir une voiture compétitive pour la classe "Voiturette". La 4CL, d'une cylindrée de 1 491 cm3, fut construite à partir du châssis de la 6CM, mais avec un nouveau moteur quatre cylindres à quatre soupapes par cylindre, le premier de l'histoire de Maserati. Un moteur extrêmement avancé pour l'époque, avec des dimensions internes "carrées" de 78 x 78 mm qui, à l'aide d'un turbocompresseur volumétrique, développait 220 ch à 8 000 tr/min. 

 

Lors de ses débuts en course à Tripoli, au Grand Prix de Libye de 1939, Gigi Villoresi s’était adjugé la pole position avec la version aérodynamique de la 4CL. Sa première victoire eut lieu deux Grands Prix plus tard, à Naples, entre les mains de l'Anglais John Peter Wakefield, avant deux autres succès en France, aux GP de Picardie et d'Albi.

Dans la seconde moitié des années 1930, la Targa Florio se déroula à Palerme sur un circuit conçu au cœur du parc Favorita, pour un total de 40 tours. Le premier à franchir la ligne d’arrivée fut Gigi Villoresi, le favori d'avant-course, avec en prime de nouveaux records de vitesse moyenne en course (142,288 Km/h) et de temps au tour (147,201 Km/h). Alberto Ascari participa à cette édition (la 31e), pour sa première saison en course, au volant d'une autre Maserati. Villoresi remportait ainsi la dernière course en Italie et en Europe avant la Seconde Guerre mondiale, confirmant la suprématie du constructeur de Modène.

D'autres victoires devaient suivre après-guerre. Au volant de la 4CL, Villoresi lui-même remporta le Grand Prix de Nice en avril 1946, avant les succès de l’as français Raymond Sommer, du pilote anglais Reg Parnell et du grand Tazio Nuvolari. La série se poursuivit en 1947, et en 1948, la 4CL était finalement remplacée par la 4CLT, dotée d'un nouveau châssis tubulaire et d'un système d'admission avec turbocompresseur à double étage.

load more
no results
MC20: un nom pour marquer le début d'une nouvelle ère
Inscrivez-vous pour en savoir plus sur la nouvelle supercar de la marque au Trident
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
DONNÉES PERSONNELLES
*
*
*
*
Veuillez entrer une adresse e-mail valide
* Champs obligatoires

Ghibli : Consommation normale (l/100 km) combiné: 8,3 – 12,6; Équivalent d’essence ( l/100 km): 9,5; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 213 – 285; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 41– 65

Levante: Consommation normale (l/100 km) combiné: 10,1 – 16,0; Équivalent d’essence ( l/100 km): 11,5; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 264 – 363; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 49 – 82

Quattroporte: Consommation normale (l/100 km) combiné: 12,5 – 12,6; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 282 – 285; Catégories de consommation du carburant: G – G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 64 – 65

MC20: Consommation normale (l/100 km) combiné: 11,6; Émissions de CO₂ (g/km) combiné*: 262; Catégorie de consommation du carburant: G; Émissions de CO₂ dues à la production de carburant et/ou d’électricité (g/km): 60

--
Données provisoires, homologation pas encore terminée.
* Le CO₂ est le gaz à effet de serre qui contribue le plus largement au réchauffement climatique. Les émissions moyennes de CO₂ pour tous les types de véhicules proposés en Suisse (toutes marques confondues) s’élève à 174 g/km. La valeur-cible de CO₂ s’élève à 115 g/km.